En français

The following was submitted for publication by the East Kingdom Seneschal, Dueña Mercedes Vera de Calafia. 

Over the last year I have spoken to many people about the fact that the Kingdom they live in does not match the Kingdom they play in, or where their heart is. The SCA recognizes this situation is common enough to address it in the glossary of Corpora defining a Subject as:

Any person who physically resides within the borders of a realm for more than half the year. Those who do not maintain a residence meeting this definition may be considered subjects of the realm where they participate most frequently if they obtain written acknowledgment from the royalty of that realm. Those who participate in Society activities primarily in a realm other than the one where they reside may be considered subjects of that realm if they obtain written permission and acknowledgment from the royalty of both realms. Decisions of the Coronet in such matters depend upon the approval of the Crown.

To that end, Seneschals of Kingdoms who allow this have a simple form that is customized for request. Once it is signed by the Sovereigns of each Kingdom, this form is kept on file by the Kingdom Seneschals of both Kingdoms.

So, why go through this? One reason is just to be a true subject of the Kingdom of your choice. Another reason is that for a Crown to reward someone who does not physically live in their Kingdom, they must get written permission from the Crown of the Kingdom of residence.

From Corpora IV.E.4:

4. Royalty may grant armigerous awards to subjects of other realms only if all the following conditions apply:
a. the service or achievements being recognized must have taken place in the realm of the conferring royalty,
b. the conferring royalty must comply with all consultation provisions and other restrictions in the law of its realm,
c. the conferring royalty must obtain prior written consent from the Crown of the realm of the recipient.
d. For patent orders, the Crown of the realm of the recipient must likewise comply with any consultation provisions and other restrictions in its own law.
 
It is much easier for a busy and distracted Crown to sign one piece of paper than to go through this for each armigerious award they wish to give a someone.
If you are reading this and you are in or know someone in this position, and they wish to become a subject of the East, please have them contact the Kingdom Seneschal at seneschal@eastkingdom.org for the form.
En français Traduction par Baroness Genovefa Clerica.La présente a été soumise pour publication par le Sénéchal du Royaume de l’Est, Dueña Mercedes Vera de Calafia.

Au cours des ans, j’ai souvent parlé à beaucoup de gens qui, malgré le fait qu’ils vivent dans un royaume, ont leur cœur et jouent dans un autre. La SCA reconnaît que cette situation est assez fréquente pour prendre la peine de l’adresser dans le Glossaire de Corpora dans lequel le sujet d’un royaume est défini tel que suit :

Toute personne qui réside physiquement à l’intérieur des frontières d’un royaume pour plus de la moitié d’une année. Ceux qui ne maintiennent pas une résidence selon cette définition peuvent être considérés sujets d’un royaume dans lequel ils participent fréquemment à condition qu’ils obtiennent l’approbation écrite des Souverains de ce royaume. Ceux qui participent aux activités de la Société principalement dans un royaume autre que celui dans lequel ils ont établis résidence peuvent être considérés sujets de ce royaume s’ils obtiennent la permission écrite des Souverains des deux royaumes impliqués. Toutes décisions des dirigeants territoriaux locaux à ce sujet dépendent de l’approbation de la Couronne.

À cette fin, les Sénéchaux des royaumes qui le permettent ont un formulaire qui est adapté pour faire la demande. Une fois signé par les Souverains, les Sénéchaux des deux royaumes en conservent une copie pour leurs dossiers.

Pourquoi se donner la peine d’entreprendre ce processus? Une des raisons est simplement pour vous permettre d’être le sujet du royaume de votre choix. Une autre vient du fait que les dirigeants d’un royaume, qui désire reconnaître un individu qui ne réside pas en ses terres, doivent obtenir la permission écrite des dirigeants du royaume de résidence de celui-ci.

De l’article IV.E.4 :
4. de la Corpora « Les Souverains peuvent remettre des reconnaissances de porter ces armes (AoA) à un sujet d’un autre royaume seulement si les conditions suivantes s’appliquent :
a. le service ou la réalisation doit avoir été accompli dans le royaume qui veut reconnaître l’individu,
b. les Souverains doivent suivre toutes les consultations, provisions et restrictions de leurs royaumes,
c. les Souverains doivent préalablement avoir obtenu le consentement écrit des Souverains du royaume de résidence du candidat.
d. Pour l’Ordre des Pair, les Souverains du royaume de résidence du candidat doivent également suivre toutes les consultations, provisions et restrictions de leur propre royaume.

Il est beaucoup plus facile, pour des Souverains occupés et parfois distraits, de signer un bout de papier que de passer au travers de ce long processus pour chacune des récompenses qu’ils souhaitent remettre à un individu.

Si à la suite à la lecture de ce texte vous vous reconnaissez dans cette situation ou que vous connaissez quelqu’un dans cette situation et que cette personne souhaitait devenir sujet du Royaume de l’Est, vous pouvez communiquer avec le Sénéchal du Royaume de l’Est au : « seneshal@eastkingdom.org pour obtenir le formulaire.